Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 00:00

       

               Dans l'Univers , s'il  n' est soustrait à aucune  influence extérieure , le nucléon , constituant de l'atome, est stable, c'est-à-dire qu'il a une énergie constante et n'émet aucun rayonnement .  Il est dans un état que l'on appelle fondamental.   Il est ainsi apte à recevoir de l'énergie sous forme de rayonnement , de photon par exemple (un quantum d'énergie)  en quantité bien définie , auquel cas il s'en suit un déplacement de ses électrons vers des états de niveau énergétique supérieur en absorbant cette énergie.  Einstein montra en 1917 qu'un atome ,soumis à l'action d'un photon peut réagir de trois façons différentes :

 

                    1 /   si l'atome non excité est frappé par un photon ayant une énergie égale à un intervalle de l'échelle énergétique de l'atome, ce photon est absorbé; 

                           
                    2 /   dans cet état et en l'absence de toute excitation l'atome émettra tôt ou tard spontanément  l'énergie emmagasinée ;  
                                                                                                                                                                                     

                     3/    si  un photon d'énergie égale au photon incident frappe un atome excité ,c'est-à-dire ayant absorbé un photon  ,il va stimuler cet atome qui va expulser le photon emmagasiné. 

                                                   

       L'atome retombe alors au niveau fondamental en restituant 2 photons au lieu d'un seul. Si l'on soumet le nucléon à un rayonnement permanent , il ne se trouvera jamais dans la position 2 ci-dessus et passera sans cesse de l'excitation à la stimulation ou plus précisement de l'absorption d'un photon à l'émission de 2 photons.  Nous verrons plus loin quelle pourrait être cette source de rayonnement permanent .  Dans ce dernier processus il n'y a nullement création de photon .  A la réception le premier photon est absorbé , à la stimulation  le second transite en déclenchant simultanément l'expulsion du premier .


   Nous avons vu qu'après l'absorption il y a émission. L'énergie de l'onde reçue par le nucléon va être rayonnée  et c'est là qu'intervient un phénomène que nous retrouvons dans d'autres circonstances par exemple dans la transmission sans réflexion de la lumière à travers un milieu transparent tel que le verre ou l'eau ,  en effet , l'onde secondaire s'éteint par interférence face à l'onde incidente mais est freinée et progresse dans la direction de la  propagation  .
  
  A quelques  différences  près  c'est ce qui se passe pour notre nucléon ,l'onde secondaire s'éteint mutuellement avec l'onde incidente dans la direction de l'émission   ,l'énergie de l'onde reçue par le nucléon est rayonnée dans toutes les directions sauf une : celle du rayon incident oû elle est freinée.  Le trou établi  par la non-émission d'onde vers la source émettrice sur un côté des parois du nucléon va développer sur le côté opposé au trou une force pressante éxerçant une poussée et mouvoir le nucléon vers la source de l'onde incidente.  Rappelons qu'au moment de l'absorption le photon incident provoque une pression sur le nucléon, mais cette pression est inférieure aux deux poussées créées en sens inverse par l'émission des deux photons,la différence se soldant par une poussée vers la souce de l'onde incidente.  La question qui vient à l'esprit est la suivante : quel est ce rayonnement qui en permanence excite puis stimule les nucléons dans l'Univers, car nous savons bien que ces derniers ,dans des conditions normales sont dans un état fondamental stable ,un nucléon  ne peut agir sur un autre nucléon par une action émanant de lui-même, il faut qu'une énergie lui soit transmise de l'extérieur.  Quels sont les corps célestes capables d'envoyer de l'énergie dans l'espace ?   Ce sont  peut-être  les étoiles qui rayonnent grâce aux réactions thermonucléaires de leur région centrale . La quantité d'énergie émise est considérable et leurs rayonnements sont divers.  Il y en a un que je suppose être ce rayonnement créant l'xcitation et la stimulation de tous les atomes : c'est le NEUTRINO.


  Le centre de la Terre est une gigantesque centrale nucléaire qui  emet un nombre infiniment important de Neutrinos créant ainsi la pesanteur sur Terre.  Les scientifiques savent que le neutrino est quasiment insaisissable et si l'on se reporte à ce qui a été expliqué plus haut  on comprend pourquoi il est insaisissable.  En effet lorsqu'il pénètre dans un nucléon pour y être absorbé  il ne s'y attarde que moins de un millième de milliardième de seconde pour poursuivre son chemin rectiligne et lorsqu'il vient stimuler un nocléon excité il passe sans s'arréter .  On ne peut pas ,comme on le fait pour la lumière, l'aarêter par un obstacle matériel quelconque, on retrouve là  le même phénomène avec la lumière  dont il est imposslbe de détecter l'impact du photon  quand il traverse le verre ou l'eau.  Les neutrinos se trouvent autour de nous en nombre impressionnant , quelques dizaines de milliards au centimètre carré  par seconde .  Notre étoile la plus proche le Soleil, ou toute autre étoile peut ainsi attirer les nucléons qui se trouvent à leur portée/ Par le fait de l'émission de rayonnement après stimulation; les nucléons soumettent à leur tour les autres nucléons à leur portée au meme phénomène d'attraction;les nucléons s'attirent donc aussi entre eux.  Tant que les étoiles éxisteront elles rayonneront  cette énergie et tous les nucléons, donc tous les atomes, seront obligatoirement soumis à cette grande loi que l'on appelle l'Attraction Universelle.

 

  Experience :

 

  Nous allons maintenant effectuer une expérience qui va essayer de  prouver que ce sont les neutrinos qui seraient à l’origine de ce que l’on appelle l’Attraction Universelle.  On voit dans les revues scientifiques  les difficultés rencontrées dans la recherche de ces particules. Or  nous savons tous  que les neutrinos nous traversent par milliards    mais hélas  indétectables ou presque. Ils proviennent  du centre de la Terre  et du Soleil ainsi que de l’ensemble de l’Univers .En vérité (comme je l’explique dans l’article    Gravitation : le rôle du Neutrino)  c’est grâce à eux que nous tenons debout sur terre, que la Terre tourne autour du Soleil etc. Nous constatons donc en permanence leur effet et nous savons qu’ils proviennent de réactions  atomiques à la suite de fissions ou de fusions d’atomes qui se produisent sur le Soleil ou au centre de la Terre  ainsi que dans la Galaxie.

 

  Il y a  d’autres endroits  oû  des neutrinos sont  créés , ce sont les centrales nucléaires  qui en produisent des quantités considérables, en tout cas assez pour effectuer l’expérience suivante.

 

  Pour pouvoir la réaliser il est préférable de se trouver au maximum dans un rayon d’environ 50 à 70 kilomètres de la Centrale. Vérifier sur une carte des positions des Centrales nucléaires qu’aucune de ces installations ne se trouve à l’opposée  de votre position, auquel cas les attractions se neutraliseraient. (voir leurs positions sur le site http://nucleaire.edf.fr   les centrales ont des périodes d’arrêt pour maintenance ou rechargement de combustible , cartes éditées par l’Autorité de Sûreté nucléaire)   Le matériel pour effectuer cette expérience est tout ce qu’il y a de plus simple : 

 

·       un  récipient d’un minimum d’environ 50 centimètres de diamètre  et une dizaine de centimètres de profondeur ;
 

·       une plaque transparente en verre ou plastique pour recouvrir le récipient et le protéger de toutes perturbations ;
 

·       un bouchon en plastique  (de bouteille d’eau minérale ou de bouteille de lait)  pourvu qu’il soit assez lisse et très propre, il faut le nettoyer  à chaque essai, il va ainsi flotter sur l'eau ,on peut le lester en partie pour augmenter sa masse sans le faire couler  .        
 

   Remplir  le récipient d’une  eau très propre voire d’eau distillée et recouvrir de la plaque transparente.Au bout d’un certain temps de repos ,déposer délicatement  près du centre  le flotteur  et recouvrir à nouveau pour qu’aucune perturbation  ne soit produite par l’air ambiant .  

   Il  faut s’armer de patience car à une cinquantaine de kilomètres de la station par exemple le flotteur se déplacera d’environ   5 centimètres en une heure  ou deux.    

 

  Sur une centaine d’essais, dans 80 pour cent des cas le flotteur va se diriger vers la centrale vers laquelle il sera attiré ; dans 15 pour cent des cas il va rester bloquer  par une minuscule poussière en suspension  ou une impureté indétectable, et dans le reste des cas il va prendre une autre direction  pour des raisons encore inexpliquées. Les centrales diminuent quelquefois le fonctionnement des réacteurs ce qui peut amener des difficultés  détection.

 

   ___________________________________________________________ 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • bernardspiteri
  • Ingénieur retraité au Ministère des Transports SGACC Aviation Civile - Ancien Pilote de Chasse de l' US Air Force .